Quelques mots sur un film a se procurer de toute urgence:

1964921 b00005jjau.01.lzzzzzzz

Titre original: Once were warriors
Réalisé par: Lee Tamahori
Scénario de: Riwia Brown
Avec: Rena Owen - Temuera Morrison - Mamaengaroa Kerr-Bell...
Genre: Drame
Année de prod.: 1994
Durée: 1h50

Synopsis:
Malgré le courage de la mère, une famille d'une banlieue pauvre d'Auckland (Nouvelle Zéland) est bouleversée par la violence du père.

w5

Le premier atout de ce film, pour moi, est certainement le fait qu'il parle d'un pays, la Nouvelle Zélande, et plus précisément d'une communauté, que l'on connaît très peu en France: Les Maoris. Pour faire (très) simple, les Maoris ont un peu eu le sort des indiens (d'Amérique). Les Anglais ont envahi leur pays et les ont traité, il fut un temps, en esclaves. La répercution de cette colonnisation est que de nos jours ils sont encore considérés par certains comme des étrangers dans leur propre pays. La conséquence de cela est une assez grande pauvreté donc des problèmes d'éducation, de violence, d'alcool (et j'en passe) qui en découlent...
letzte_kriegerin_014

L'histoire du film se déroule donc, dans un milieu très pauvre, où une famille traverse de grandes difficultés (et le mot est très faible...). Je ne vous mentirais pas si vous voulez passer une soirée décontractée et souriante ce n'est pas vraiment le film qu'il vous faut mais par contre si vous voulez voir un film fort qui (je pense) ne pourra pas vous laisser indifférent, "L'âme des guerriers" sera un bon choix.

w21Le film aborde de nombreux sujets très durs: violence conjugale, viol, pauvreté, alcoolisme,  gangs, etc... décrivant la descente aux enfers que peuvent subir des gens pris entre leur passé (et traditions) et la façon méprisante dont ils sont traités dans leur présent. On voit grâce à une superbe interprétation (Rena Owen et Temuera Morrison en tête) cette presque impossibilité que certains ont de s'en sortir. La façon dont la vie (pour ne pas dire la survie...) à partir du moment où elle vous a, dès votre naissance, déjà "fiché", impose un malheur qui est très difficilement surmontable.

xin_88910ae4947142ef98c1abb066a0c59d1

Toute cette souffrance et pauvreté poussent les protagonistes à s'armer d'une certaine méfiance et force de survie, qui n'est pas toujours orienté vers un dénouement positif, et qui du coup accentue leurs malheurs plus qu'ils ne les règlent. Les personnages se débattent dans cette existence qui les poussent à utiliser n'importe quel moyen pour se défendre face l'adversité, mais qui dans l'urgence choisissent souvent ce qui va par la suite donner naissance à d'autres souffrances. Ce que, pour moi, le film suggère est que malheureusement les gens ont souvent besoin d'une rupture nette et brutale pour décider de mettre toutes leurs cartes sur la table et de se lancer vers une remise à zéro totale afin de se redonner une deuxième chance. Car malheureusement si  on baisse la tête  et choisit "la simplicité" la souffrance amène toujours à la souffrance...

en_gang_var_vi_krigere1